L’espoir renaît après la tempête Sandy

From Hurricane

Les vents de 115 mille à l’heure et les pluies torrentielles qui ont accompagné la tempête Sandy en autonmne 2012 ont dévasté le paysage haïtien et ont laissé des pertes et des destructions sur leur passage. A la fin des inondations, le Groupe Femme Vaillante de Cotin Thomazeau (GFVCT), une association de cultivatrices de Thomazeau qui gère une boutique d’intrants agricoles (BIA), a constaté la destruction de tout son stock de semences de haricots et d’engrais.

 A l’approche de la campagne agricole de haricots de l’hiver, le GFVCT et ses 150 cultivatrices n’avaient aucun moyen de générer des revenus et aucune source d’intrants de qualité à offrir aux cultivatrices locales pour la campagne. Le projet Feed the Future West/WINNER a travaillé avec l’association pour trouver une solution qui faciliterait la relance du GFVCT tout en renforçant parallèlement sa capacité et en s’assurant que ses cultivatrices étaient bien supportées. En subventionnant les achats de semences de haricots et d’engrais, et en offrant une formation en gestion financière et en inventaire, FTF West/WINNER a fourni au GFVCT les outils essentiels nécessaires pour surmonter les contrecoups de la tempête. Lucienne Thomas, présidente du GFVCT, reconnaît le succès des cultivatrices locales qui est dû aux investissements du projet, en disant: “Le BIA a vendu pour un montant total de 616.000 gourdes (environ $14.000) toutes les semences de haricots en préparation de la campagne de haricots 2012-2013 de l’hiver. Les cultivatrices étaient impatientes de planter après Sandy, et leurs cultures de haricots avaient donné de bons résultats, parce que les semences étaient de très bonne qualité”. Le GFVCT a planté 8.5 hectares de haricots pour lesquels il a obtenu un rendement de 1.1 T/ha (comparé à 600 kg/ha – le rendement antérieur à l’assistance de FTF West/WINNER). La saison des haricots est critique pour les besoins des cultivatrices de la région du Cul-de-Sac et représente un revenu de $1.400 par hectare pour les cultivatrices participantes. Avec cette augmentation de revenus, les cultivatrices sont en mesure de payer les frais scolaires et d’acheter de la nourriture de meileure qualité et des vêtements pour les membres de leur famille.

 

Les campagnes agricoles semi-annuelles permettent aux cultivatrices locales d’avoir accès à des intrants de qualité supérieure qui améliorent les rendements des cultures. En démontrant les avantages entraînés par l’investissement dans ces produits, FTF West/WINNER offre aux cultivatrices la possibilité de capitaliser sur l’augmentation des recettes qui en resulte et d’améliorer leurs moyens d’existence. Il les encouragent à investir au début dans des intrants de qualité afin de continuer à enregistrer une amélioration des résultats lors des prochaines saisons agricoles. A la suite de l’assistance opportune de FTF West/WINNER, les cultivatrices de GFVCT, comme Lucienne Thomas, ont été en mesure de réinvestir leurs revenus dans les semences et les engrais à temps pour la campagne de maïs du printemps et de l’automne, sans recevoir de subventions additionnelles.