Apporter de l’aide technique directement aux communautés

technical assistance 1

En Avril 2013, le projet Feed the Future West / WINNER, financé par l'USAID pour une période de cinq ans, a démarré un programme dans le but d’optimiser la diffusion de pratiques agricoles modernes dans ses domaines d'intervention. Même si des milliers d'agriculteurs sont touchés par les campagnes agricoles du projet, il en existe des milliers d'autres qui continuent à pratiquer des techniques agricoles archaïques, se traduisant par de faibles rendements et revenus. Il s’avérait donc nécessaire que l’on trouve un moyen d'atteindre un plus grand nombre d'agriculteurs. Une panoplie d'activités a été réalisée en conséquence dont des convois publicitaires diffusant des messages sur l’agriculture et l'environnement, des émissions de radio communautaires, et des rassemblements communautaires - une approche qui s'est avéré une réussite totale grâce à l'utilisation de vidéos. Les participants ont conclu que les vidéos sont beaucoup plus propices à l'apprentissage et à l'évolution de pratiques anciennes, mettant ainsi en évidence les avantages des techniques agricoles modernes présentées.

technical assistance 2Les rencontres comportent trois étapes: le visionnement de vidéos éducatives (sur des sujets tels que l'irrigation, la formation des paysans vulgarisateurs, la commercialisation, et l'agriculture sous serre), les explications du personnel FTF West/ WINNER (agents de vulgarisation, des paysans vulgarisateurs, les dirigeants de l'équipe technique) ou des membres d'associations d'agriculteurs sur les thèmes, des discussions et des séances de questions-réponses. "L’un des grands problèmes auxquels l'agriculture est confrontée en Haïti est le manque d'informations et les pratiques individuelles sur des parcelles familiales. Lorsque les membres de la communauté sont imbus des avantages de travailler ensemble en adhérant à des associations et / ou des coopératives, nous pouvons crier victoire », dit Eunide Amilcar, une agricultrice de Kenscoff qui est également présidente du « Mouvement des Femmes Haïtiennes pour le Développement Rural» (MOFADER) et qui a participé à un rassemblement communautaire.

 Le but de chaque forum reste le même: atteindre le plus grand nombre d'agriculteurs dans les zones d'intervention du projet. En utilisant un équipement minimal (un ordinateur portable, un projecteur et une petite génératrice), le projet partage les informations et développe les capacités de chaque communauté. Quatre rencontres communautaires ont lieu en moyenne chaque semaine dans les églises, les écoles ou les espaces prévus par les associations d'agriculteurs, chacune comptant environ 50 à 60 participants. Les discussions sont souvent très vives et vont au-delà du thème de la journée. Le projet identifie également les actions de suivi à revoir et à analyser lors de la prochaine rencontre.

technical assistance 3 Les femmes sont particulièrement réceptives à ces réunions pour autant que les discussions se portent sur leur rôle et leur importance, non seulement dans l'agriculture, mais aussi comme des personnes dévouées au service de la communauté. Par conséquent, étant donné le succès de cette activité, le projet FTF West/WINNER envisage de transférer son leadership aux Centres Ruraux de Développement Durable (CRDD) qui vont devenir des entités indépendantes, et continueront à fonctionner après la fin du projet en mai 2014. Ces forums offrent des possibilités aux communautés de continuer le renforcement de leurs capacités au-delà du projet FTF West/WINNER comme l’explique Marie-Margarette Saintil, de l'Association des Paysans de Cabaret (APC) : « Tout le savoir partagé est utile. Nous, en tant que communauté, devons construire notre propre réseau pour augmenter nos capacités ».